Un match dingue !!!

Un article de Théo Damiens, reporter en herbe, le dimanche 30 avril 2017

« Meaux-teur, Action !

C’est un scénario presque trop kitsch pour être adapté en long-métrage et pourtant il est tiré d’une histoire vraie. Quinze acteurs se partageaient la tête d’affiche, tous vêtus de leurs costumes bleus et blancs. Une tunique immaculée en début de partie et qui finira ternie par la boue, par le sang versé (celui des meldois, parfois, celui des adversaires, souvent) mais pas par la défaite.

Le Rugby Club du Pays de Meaux (RCPM) a fait mentir les pronostics ce dimanche au Stade Jean Pierre Rives du Rugby Club Courbevoie (Hauts-de-Seine), au terme d’un 32ème de finale retour dantesque. Malmenés au match aller, les Meldois abordaient ce match retour avec la rage au ventre, l’envie d’avoir envie comme disait Johnny (le chanteur, pas le deuxième ligne). Si le match semblait équilibré entre Courbevoisiens et Meldois, la bataille en tribunes a nettement tourné à l’avantage du RCPM. Un seizième homme qui, en donnant de la voix tout au long de ces 80 minutes intenses, à permis aux bleus-et-blancs de résister, d’avancer, et d’aller chercher un premier essai après la mi-temps. Mais le ciel du stade Jean Pierre Rives s’est assombri lorsque le RC Courbevoie est parvenu à transpercer la défense meldoise après avoir marquer une pénalité : 19-11 à la 75e.

Une défaite à domicile à l’aller, un match retour qui tourne court, c’est une partie que l’on perd neuf fois sur dix. Mais pas cette fois, pas aujourd’hui. Ce dimanche 30 avril, le RCPM a écrit une nouvelle page de son histoire, avec la manière, en allant inscrire deux essais vitaux en toute fin de partie. Une transformation plus tard, le terrain est envahi de supporters bleus-et-blancs. 25-19 Meaux est qualifié, en allant chercher les quatre points manquant pour continuer l’aventure.
Seule équipe à accéder au 16eme de finales de Fédéral 3 en ayant perdu le match aller à domicile, c’est avec des étoiles dans les yeux que les 23 acteurs ont quitté les Hauts-de-Seine.
Rendez-vous le week-end prochain pour un 16ème de finale aller qui promet d’être haletant, mais en attendant : savourons.

Chapeau, les artistes. « 

[cm_button id=3]